Il sito di Attilio Folliero
martes, 06 abril 2010 23:12
Escritos en Español
Español
Articoli di Attilio Folliero sul Venezuela
Venezuela 
Búsqueda personalizada
Dal 15/10/2006
Google Analytics
Page Rank Check
 
Barack Obama et l’occident
 

Obama appelle, l’Occident répond

Folliero Attilio, Caracas 24/05/2010

Fonte: http://bellaciao.org/fr/spip.php?article102662

 

Les Etats occidentaux obligés d’aider les États-Unis ! La dette publique américaine effrayant, près de 13 milliards de dollars, ce qui ajoutera des dizaines de milliers de milliards de dollars en obligations d’autres. Une partie de la dette publique américaine est financée par des États étrangers, en achetant des obligations du Trésor américain.

À la fin de Mars 2010, les pays étrangers détiennent des obligations des États-Unis totalisant 3884.60 dollars, selon les dernières données publiées le 17 mai dernier (1).

Le chiffre est en augmentation constante, bien que ce montant a été 3071 à la fin de Décembre 2008, un an plus tard a été 3689 et la fin du premier trimestre de cette année - comme on le voit - 3884.

Le titulaire principal pays de ces obligations est de la Chine, qui, selon les dernières données a 895,20000000000 de dollars, soit 23,4% du total. En réalité, la Chine à la fin de Juillet de 2009 était venu de tenir 939,90 milliards de dollars. La Chine est aussi le pays avec la plus grande réserve international en dollars (2). Dans le cas d’un effondrement du dollar, la Chine est le pays le plus de tous les rate, en plus des États-Unis, si pendant des mois en essayant de convaincre les États-Unis de changer de politique fondée sur la dette propia expansion et l’augmentation des dépenses militaires (3).

La Chine n’a pas reçu des réponses positives, surtout après l’avènement de Barack Obama, qui a continué la politique de ses prédécesseurs, a été contraint de se prémunir contre une éventuelle dévaluation du dollar, la réduction des réserves internationales en dollars (4), Pour augmenter la possession de l’or (5) Et surtout en investissant leur argent dans des projets de développement dans différentes parties du monde, d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine, la création de fonds en monnaie locale. Ne peut évidemment pas se débarrasser complètement de dollars et brusquement, mais le faire progressivement.

Parmi les mesures prises par la Chine pour réduire la possession de dollars, il ya une réduction de la possession d’obligations du gouvernement américain. En effet, en Juillet 2009 après avoir atteint un nombre d’actions égal à 939.90 dollars, a progressivement réduit ce montant, au moins jusqu’au dernier Février, quand il titres de 877.50, le mois dernier a augmenté le possession d’un titre utilisation de 2,02%. Dans tous les cas, la Chine partir de Juillet 2009 to Mars 2010 a diminué de 4,76% la propriété de valeurs mobilières des États-Unis, ainsi que la Russie (-15,00%), Inde (-23,44%), Malaisie (-12.00 %) et d’autres.

Barack Obama pour faire face à cette réduction soudaine du crédit par ces Etats, a appelé les pays occidentaux, en particulier les pays du G7 à prendre en charge ce manque à gagner en augmentant l’achat de titres de la dette du gouvernement des États-Unis. De toute évidence quelque chose à demander quand les pays alliés des Etats-Unis, ces esclaves pleinement de la «superpuissance», se sentent obligés de répondre.

Et si les pays en crise grave, comme Royaume-Uni que, précisément en raison de la crise de l’argent investi monétiser l’étranger, notamment les obligations des États-Unis, a été contraint de détourner des milliards nécessaires pour atténuer la crise dans leur pays et de les transmettre aux États-Unis. Le Royaume-Uni, entre Décembre 2008 et Juillet 2009, a la possession de titres américains dminuito par 94.90 à 123.90 milliards au cours des 8 derniers mois et a lieu presque triplé ce montant, atteignant 279 milliards ont, comme si cette période a eu un énorme excédent budgétaire d’être investi à l’étranger ! Dans l’ensemble, les six pays que les Etats-Unis se conformer à des pays du G7 est passée de 856.80 dollars en valeurs mobilières des États-Unis en Décembre 2008 à Mars 1253.40 2010.

Table Pricncipali pays détenant des obligations des États-Unis Données en milliards de dollars au 31/12/2008, 31/07/2009, 31/12/2009 et 31/03/2010 Titoli Usa in possesso dei paesi esteri. Dicembre 2008-Marzo 2010

Et l’Italie, qui prépare une manœuvre financière supplémentaire? L’Italie en Décembre 2008 avait 15.60 de dollars investis dans des valeurs mobilières des États-Unis, est aujourd’hui propriétaire 20,50! Il est vrai que, dans les trois derniers mois a diminué de 0,60 milliards d’euros pour la possession de ces titres, mais se prépare à lancer, ainsi que tous les autres pays du groupe, l’assainissement budgétaire stricte, ce qui pourrait probablement être évitée simplement en s’appuyant sur l’argent investi, ou plutôt prêté aux États-Unis. Le bon père, pour reprendre une expression chère et très répandue dans le droit italien, en période d’abondance met l’argent de côté pour les périodes sèches, précisément au moment où la nécessité arrive s’appuie sur les économies qu’ils avaient. Parce que le gouvernement italien ne peut pas se comporter comme bon père de famille et de s’appuyer sur l’épargne investie dans les États-Unis?

Evidemment ce n’est pas le problème, le vrai problème est que l’Italie et autres pays occidentaux sont littéralement esclaves des alliés des États-Unis et dans de nombreux cas ont renoncé à leur souveraineté.

Le Espagne, Un autre pays occidental dans une crise profonde et qui ont besoin d’argent a plus que triplé l’aide aux États-Unis : 4.20 dollars par Décembre 2008, ensuite pour obtenir des titres de créance des États-Unis égale à 13,50 milliards de dollars !

Et si l’aide des nouveaux pays de l’assujettissement aux États-Unis que les pays d’Europe de l’Est sont en augmentation aux États-Unis. Pologne, par exemple, en 3.30 dollars dans des titres américains, en Décembre 2008, a continué pour avoir 23.40, en Mars 2010.

Lorsque les États-Unis a appelé aux gouvernements des pays occidentaux est une obligation de répondre.

Folliero Attilio, Caracas 24/05/2010

Note

(1) À mi-chemin de chaque mois, le Trésor américain met à jour les données du ministère des obligations d’État des États-Unis détenues par les pays étrangers, ce qui porte ces deux mois plus tôt, à la mi-mai qui ont fourni des données à la fin de Mars à la mi-Juin pour les à la fin avril. Url : http://www.treas.gov/tic/mfh.txt

(2) La réserve Chinois international total, selon les dernières données (30/03/2010) Banco del Popolo, la banque centrale est égale à 2,44708 trillions de dollars Url : www.pbc.gov.cn/diaochatongji/tongjishuju/gofile.asp?file=2010S09.htm

(3) Cette année, Barack Obama a présenté un budget dans lequel les dépenses militaires sont plus de 700 milliards de dollars, le plus élevé dans l’histoire des États-Unis et le Congrès a approuvé le déficit budgétaire s’élevait à 1,9 milliards de dollars, qui a autorisé le gouvernement pour ramener la dette publique au total 14,294 milliards de dollars. Source : Département du Trésor, URL : http://www.treasurydirect.gov/govt/govt.htm

(4) Voir "Signaux d’une fin imminente du dollar comme la référence mondiale, URL : www.lapatriagrande.net / nuove_monete_segnali_fine_dollaro.htm et "Jusqu’à ce que des fonds de la Chine aux États-Unis?" Url : http://selvasorg.blogspot.com/2009/05/fino-quando-la-cina-finanziera-gli-usa.html

(5) Voir l’article «Réserves d’or de la Chine a augmenté de 75%", URL : www.folliero.it/02_articoli_attilio_folliero/2009/2009_05_23_riserve_auree_cina.htm

feed
OK notizie
Folliero su Tecnocotizie
Add to Google Reader or Homepage
http://www.wikio.it
twitterSlidefacebookVideo in Daily Motion
folliero.it
Dal 26/01/2001
Nel sito gli scritti, gli articoli, le poesie, i racconti, di Attilio Folliero e Cecilia Laya, ma anche i principali eventi della propria vita. Spazio anche alle famiglie ed alle città di origine, Lucera, in Italia e Caracas, in Venezuela.
Articoli di Attilio Folliero sul Venezuela
Dal 2001 il Venezuela negli articoli di Attilio Folliero e Cecilia Laya
Galeria fotografica
Matrimonio Attilio Folliero e Cecilia Laya Lucera, 10/09/2004

selvas blog

Siti amici
Se hai un sito/Blog e vuoi intercambiare il link, contattaci


Sitios Amigos
Si tienes
un Sitio o Blog y quieres intercambiar el enlace, contáctanos
Questo sito non rappresenta una testata giornalistica e viene aggiornato senza alcuna periodicità, esclusivamente sulla base della disponibilità di materiale prodotto da Attilio Folliero e Cecilia Laya. Pertanto, non può considerarsi prodotto editoriale sottoposto alla disciplina di cui all'art. 1, comma III della legge n. 62 del 07.03.2001 e leggi successive.
Articoli, poesie e racconti contenuti in questo sito sono Copyleft
E' permessa liberamente la loro riproduzione, citando autori e link. Comunicateci se riprendente un nostro scritto ed inseriremo il link al vostro sito/blog nella nostra pagina dei siti amici.
Eventuali loghi e marchi proposti in questo sito sono di proprietà dei rispettivi proprietari. Generalemente le immagini proposte sono di nostra proprietà o tratte dalla rete. Se stiamo utilizzando
immagini di proprietà, ovviamente inconsapevolemente,  comunicatecelo e provvederemo ad eliminarle immediatamente.